Pédalez à travers Copenhague : Découvrir la ville à vélo

31/5/2023
8 min
L'article est également disponible au format audio, si vous préférez m'entendre, plutôt que de me lire :)

Longtemps attendu après Covid, en juillet dernier, le Tour de France 2022 débutait à… Copenhague ! La commune a eu une idée vraiment brillante le lendemain du départ en permettant à tous·tes de prendre le même trajet que les cyclistes professionnel·les. Une occasion que je n’ai pas manquée, accompagnée d’un petit groupe de touristes passionné·es de la bicyclette. Ce genre d’initiative (très hyggeligt) de la part de la ville est un symbole de l’importance du vélo pour nous les danois·es. Les arguments ne manquent pas en sa faveur. C’est un moyen de locomotion économique, qui fait faire de l’exercice, est bon pour la planète en ne polluant quasiment pas au delà de sa fabrication. Il est peu bruyant lorsqu’il est bien entretenu, faisant eviter le stress des bouchons en voiture, et en plus c’est cool !

Cet article vise à vous parler du vélo, de son histoire, et mes conseils pour en faire lors de votre séjour à Copenhague, vous verrez que j’insiste vraiment sur l’aspect sécurité comme le port du casque :)

Les raisons du succès du vélo au Danemark

Une histoire d’amour qui ne coulait pas de source

CC BY-SA 3.0 FORTEPAN / MZSL / Ofner Károly

Dans les années 1960, les voitures menaçaient de remplacer les vélos dans les grandes villes danoises. Mais la crise pétrolière, le mouvement écologiste et quelques projets routiers controversés ont renversé la tendance. Ce n'est pourtant qu'une partie de l'histoire expliquant pourquoi les Danois·es font encore autant de vélo.

Les premiers vélos étaient assez primitifs et peu faciles à utiliser. Néanmoins, ils sont rapidement devenus le grand engouement de la mode – en particulier chez les jeunes hommes de la haute société. D'abord utilisé pour le sport et les loisirs, des types de vélos plus pratiques sont progressivement apparus sur le marché. Le grand public, qui n'avait qu'un accès limité aux transports, les a ensuite rapidement adoptés.

Une source de liberté et un signe de durabilité

Pour nous, le vélo est avant tout un moyen de se déplacer et seulement 30% des copenhaguois·es ont aujourd’hui une voiture. Avec le vélo, les hommes et les femmes ont soudainement acquis une plus grande liberté de mouvement. Le vélo était une possibilité pour sortir des immeubles exigus du centre-ville et d’accéder à l'air pur des banlieues en croissance rapide. Et avec le vélo tribordeur, on peut emmener les enfants, les courses et même le chien, ainsi que les personnes qui ne sont pas friantes du pédalage.

(c) Thomas Høyrup Christensen / Wonderful Copenhagen

Des villes telle que Copenhague, Aarhus et Odense ont aujourd’hui un branding vert. Il est donc important de pouvoir se déplacer facilement et rapidement. Le vélo offre cette possibilité. Copenhague et les environs utilisent beaucoup de moyens pour mettre en place des pistes cyclables. On a même mis en place des « autopistes » (sorte d'autoroute pour vélos) pour motiver les danois·es habitant loin du centre de prendre le vélo, et tous ceci en évitant les grandes artères.

Dans le contexte danois, le vélo est surtout lié à la liberté. Des photographies de scènes urbaines des années 1930 montrent clairement comment les villes danoises sont devenues des villes cyclables dans la première moitié des années 1900.

(c) Thomas Rousing / Wonderful Copenhagen

Des gens de tous horizon ont fait du vélo et plusieurs professions l'ont également adopté. Les facteurs cyclistes et les aides sociales font parti de la vie de la rue. Un service de type pousse-pousse existe dans plusieurs villes pour les personnes agées, on discute et on voit des choses. Et l'été même la police est à vélo !

Aujourd'hui le vélo est signe de vitalité, de dynamisme, d’être fun et dans le vent ! Même si le nombre de Danois·es possédant un vélo a diminué, passant de 63% ayant un vélo actuellement contre 77% en 2016 (effet Covid peut-être ?), les statistiques montrent que nous préférons le vélo aux transports communs, mais marchons ou conduisons plus.

Faire du vélo à Copenhague

Faire du vélo dans une ville comme Copenhague demande des efforts et nécessite une certaine connaissances des infrastructures : les pistes cyclables, le fonctionnement des feux de signalisation, les ponts, et bien plus encore. Mais lorsque l'on observe les efforts déployés par la commune de Copenhague, il est difficile de se plaindre. En parlant de ponts, il y a même plus de ponts réservés aux vélos que de ponts pour les voitures, ce qui s'explique aisément par la volonté de la commune de nous inciter à marcher ou à faire du vélo.

(c) Thomas Høyrup Christensen / Wonderful Copenhagen

Mon pont préféré est celui de Lille Langebro, qui permet de rejoindre l'autre rive en passant par Cirkelbroen, conçu par le designer Olafur Eliasson. De là, vous pouvez vous rendre jusqu'à l'opéra pour admirer le coucher de soleil sur Amalienborg.

Le nombre de vols de vélo reste cependant assez préoccupant. Pour remédier à cela, les chemins de fer danois ont mis en place un service de garages à vélos sécurisés dans chaque gare ou station. Beaucoup de francophones ont la fausse idée que les vélos ne sont pas attachés, mais il suffit de regarder la roue arrière : un cadenas en forme d'arceau empêche le vélo de rouler. Sans cette sécurité, l'assurance ne couvrira pas le vol.

J'adore faire du vélo, surtout quand je suis bien équipée, car le désavantage d'un climat océanique, c'est qu'il peut changer très souvent... Heureusement, Copenhague et ses environs ont la gentillesse de proposer quatre types de routes :

  • Les routes sans pistes cyclables, où il faut être attentif.
  • Les routes avec des pistes cyclables, où les vélos régulent la circulation. Plus il y a de vélos, plus la circulation est ralentie, mais c'est pour notre sécurité.
  • Les routes vertes, très agréables, car elles permettent d'éviter les grandes artères de la ville et de se déplacer rapidement du nord au sud.
  • Et enfin, les « autopistes », idéales pour les longues distances à vélo.

Personnellement, j'aime être dans des endroits avec peu de circulation (j'évite toujours par exemple H.C. Andersen Boulevard, où l'on respire beaucoup de pollution) et je préfère utiliser la grande ligne verte qui permet de traverser la ville du nord au sud.

Comment louer ?

Vous trouverez un certain nombre d’options de location de vélos, et cela ne vous prendra que quelques instants pour être prêt à pédaler à travers les rues animées de Copenhague et ceci sans oublier le casque.

(c) Daniel Rasmussen / Wonderful Copenhagen

Je recommande de louer un vélo :

• soit dans un magasin de location spécialisé comme sur Nørregade ;

• soit dans les stations de vélos en libre-service (il en y a plusieurs) ;

• soit auprès de votre hôtel.

Que vous préfériez un vélo classique, un vélo électrique ou même un vélo cargo pour transporter vos achats ou enfants, vous trouverez certainement celui qui vous convient le mieux.

Les règles formelles/informelles

Le vélo ne nécessite pas beaucoup de savoir-faire, cependant, je vois de plus en plus souvent des comportements effrayants. Certains touristes pensent qu'ils sont en voiture lorsqu'ils veulent tourner à une intersection. Eh bien, ce n'est pas comme ça ! La commune de Copenhague a crée une petite brochure avec un schéma explicatif. Il faut s'arrêter en indiquant avec le bras levé et se mettre en face de la direction souhaitée, puis lorsque le feu passe au vert, on démarre, c'est simple, n'est-ce pas ?

La commune de Copenhague a crée une petite brochure avec un schéma explicatif

Cependant, cher·es touristes, il y a certaines choses à prendre en compte :

  • La tenue vestimentaire doit être appropriée et il est important d'être visible la nuit.
  • Le port du casque est vivement recommandé. Je le considère comme obligatoire.
  • Il faut respecter le code de la route pour les vélos. Notamment, il faut signaler les arrêts en levant la main, indiquer les changements de direction à droite et à gauche, et surtout, ne pas se comporter comme si l'on était en voiture (car cela peut être dangereux).

Je le répète souvent, le vélo c'est sympa, mais être en pleine forme et être bien équipé, c'est encore mieux. Le casque n'est pas obligatoire, mais cela devrait l'être. Si vous en avez un, prenez-le dans votre valise, et avec lui vos lunettes de soleil, la crème solaire et un coupe-vent.

Vous avez besoin d’une aide qualifiée ?

Et enfin, si vous désirez profiter de la ville avec un·e guide avisé·e, je vous conseille fortement de vous entourer de ma collègue Christine Bordin. Elle adore montrer Copenhague en vélo comme moi j’aime la montrer à pied. Et avec ces mots je vous souhaite une belle ballade.

Réserver

Les visites

Ne pas proposer 50 itinéraires différents permet une chose : je connais mon sujet et me tiens à jour pour vous proposer une visite complète, intéressante, vous montrant le Danemark d’aujourd’hui.

Comment réserver et connaître les tarifs ? Cliquez sur « Réserver » sous chaque visite et vous accéderez directement à mon agenda et les détails des tours.

Vous ne trouvez pas votre bonheur ou hésitez entre deux types de visite ? Prévoyons un appel et nous tenterons de trouver une solution idéale en fonction de vos envies pour votre séjour à Copenhague ☺️

Les Incontournables

Best seller

Un tour à pied où je vous fais découvrir le centre historique de Copenhague et son histoire. Nous irons de l'hôtel de ville jusqu'à la petite sirène. Si vous visitez Copenhague pour la première fois, alors ce tour est idéal pour un début de séjour réussi.

RDV : Hôtel de ville (3h) ou théâtre royal (2h)
3h ou 2h

Visite guidée d’un musée de votre choix

C'est vous qui choisissez parmi les musées suivants, qui sont tous une deuxième maison pour moi : Louisiana, le musée des Beaux-arts SMK, BLOX/le Centre d'Architecture Danois, la Collection David, et mon préféré : la Glyptothèque.

RDV : devant le musée choisi
1h30

Excursion à Odense

Best seller

Je vous propose de plonger dans l'univers magique de Hans Christian Andersen à Odense le temps d'une journée. L’excursion comprend une visite guidée du musée éponyme et une visite de la ville ensemble. Nous prendrons le train pour profiter du paysage :)

RDV : À discuter
La journée
Réserver

Excursion à Roskilde

Partez pour une visite guidée à Roskilde, où vous découvrirez l'histoire riche et captivante de cette ancienne ville viking, explorerez son musée des bateaux vikings et admirerez la splendeur de la cathédrale gothique classée au patrimoine mondial de l'UNESCO.

RDV : À discuter
La journée
Réserver